Le syndicalisme de centrale : fort et pertinent

Jacques Létourneau plaide pour un fort syndicalisme de centrale, avec un plan de match syndical, en sachant se regarder et se donner les moyens pour représenter les gens démocratiquement et avec efficacité. Le président de la Confédération des syndicats nationaux (CSN) a expliqué que, grâce à l’unité d’action, nous avons été capables de ralentir le gouvernement. Autrement, nous aurions été pas mal plus faibles face à lui dans ce contexte d’austérité. Il a aussi rendu hommage à Louise Chabot en soulignant ses valeurs syndicales et sa grande capacité d’action.

Sylvie Lemieux, journaliste La Riposte